Chroniques

#5 Le black-out

On ne va pas se mentir ton seuil d’exigence baisse avec ton taux d’alcoolémie. J’appelle ça la courbe target avec en abscisse le nombre de teck paf que tu viens de t’enfiler et en ordonné le degré de bogossitude. Bref, plus tu bois plus il est moche.

Ou plutôt plus tu bois plus tout s’envisage. Etrange quand même ce que l’alcool peut nous faire faire.

Alors c’est samedi soir, petit before entre copines. Vous vous faites toutes pimpantes, vous piquez même les affaires de vos colocs. « T’es sûr que ça va si je mets ça ? non mais quand même je suis bien là ? » « Et mes cheveux je les attaches ? Tu me prête ton rouge à lèvres ? » Typique. Bref on s’échauffe et on définit un plan stratégique pour cette fameuse target. Puis quand on arrive au dit endroit (où va du coup se dérouler le reste de la soirée) on effectue un tour d’horizon. Au même titre que ce que les garçons pensent de nous, à ce moment là de la soirée vous êtes du gibier et on part à la chasse. Wake up ce n’est plus le moyen âge. Ciblé trouvée, un petit verre pour se redonner du courage et là on essaye de se rapprocher de l’ennemi. Donc on part danser vers lui avec les pines-co et on a un peu tendance à se croire dans danse avec les stars. Tu t’improvises meilleure danseuse tous styles confondus. Malheureusement, toi vu ton taux d’alcoolémie tu es persuadée que tu twerk à la perfection mais on a plutôt l’impression que tu fais une crise d’épilepsie. Bref. Ta meilleure pote déboule et te fait comprendre qu’un gros relou essaye de la pecho. Tu voles à son secours. Contact visuel rompu avec ta cible. Cible perdue. Echec de la mission. Et le petit jeu va continuer comme ça un moment, nouvelle cible, pote en détresse, échec, et des fois tu es cette pote en détresse toi même. 4h du mat encore une teck paf. Bizarement tu vois un peu trouble et tu marches plus trop droit (mais ça tu ne le sais pas). A ce moment T de la soirée, tout s’envisage. La courbe est proche du 0 absolu. Réveil, black-out. « Allo ? quelqu’un peut me raconter ce que j’ai fais hier ? »

Tfaçon je m’en fiche l’homme de ma vie c’est Zac Efron.

Leave a Reply